Sanctuaires et lieux de culte religieux

Zdjęcie przedstawiające budynki sanktuarium na tle niebieskiego nieba
Depuis plus de mille ans, la région de Małopolska est liée au christianisme. La christianisation de la région commença en 966 au moment du baptême symbolique de toute la Pologne.

 

L’histoire de l’archevêché de Cracovie est également étroitement liée aux fastes de la Région de Małopolska ; il fut fondé en tant que l'évêché lors de Congres de Gniezno en l’an 1000. Peu de temps après, des églises, des couvents et tant d'autres centres de culte religieux apparurent dans la région. Les endroits qui attiraient les pèlerins apparurent également. Les premiers parmi eux étaient : Ermitages des Saints Ermites Świerad et Benedict à Tropie et ensuite krakowska Skałka (la petite roche de Cracovie) lié au culte de Saint Stanislas Evêque et Martyre. Actuellement à Cracovie, ils existent des dizaines de sanctuaires de diverse importance, certains connus dans le monde entier tels que Kalwaria Zebrzydowska ou Łagiewniki de Cracovie avec le Sanktuarium Bożego Miłosierdzia (Centre mondial du culte de la Miséricorde Divine), et d’autres presque complètement oubliés. 
Une nouvelle impulsion pour le mouvement des pèlerinages de la région fut donnée par le choix de l’archevêque de Cracovie Karol Wojtyła au Siège de Saint Pierre, qui adopta le nom de Jean-Paul II. Encore pendant la vie du Pape - Polonais, les foules étaient attirées par les lieux qui étaient liés à sa personne. La voïvodie est fière de compter de nombreux itinéraires préparés exprès pour les pèlerins et les touristes qui recherchent les lieux où il est possible de s’arrêter pour prier.
L’histoire de l’archevêché de Cracovie est également étroitement liée aux fastes de la Région de Małopolska ; il fut fondé en tant que l'évêché lors de Congres de Gniezno en l’an 1000. Peu de temps après, des églises, des couvents et tant d'autres centres de culte religieux apparurent dans la région. Les endroits qui attiraient les pèlerins apparurent également. Les premiers parmi eux étaient : Ermitages des Saints Ermites Świerad et Benedict à Tropie et ensuite krakowska Skałka (la petite roche de Cracovie) lié au culte de Saint Stanislas Evêque et Martyre. Actuellement à Cracovie, ils existent des dizaines de sanctuaires de diverse importance, certains connus dans le monde entier tels que Kalwaria Zebrzydowska ou Łagiewniki de Cracovie avec le Sanktuarium Bożego Miłosierdzia (Centre mondial du culte de la Miséricorde Divine), et d’autres presque complètement oubliés. Une nouvelle impulsion pour le mouvement des pèlerinages de la région fut donnée par le choix de l’archevêque de Cracovie Karol Wojtyła au Siège de Saint Pierre, qui adopta le nom de Jean-Paul II. Encore pendant la vie du Pape - Polonais, les foules étaient attirées par les lieux qui étaient liés à sa personne. La voïvodie est fière de compter de nombreux itinéraires préparés exprès pour les pèlerins et les touristes qui recherchent les lieux où il est possible de s’arrêter pour prier.

Malopolska, sanctuaires et lieux de culte religieux

Multimédia