Facebook link

NZOZ Mine de sel de Wieliczka, Centre de réhabilitation et de cure - Obiekt - VisitMalopolska

Retour

Uzdrowisko Kopalnia Soli Wieliczka

NZOZ Mine de sel de Wieliczka, Centre de réhabilitation et de cure

Wnętrze kopalni.
Park św. Kingi 1, 30-020 Wieliczka Région touristique: Pogórza
tel. +48 122787537
Est-ce qu’un sanatorium peut être souterrain ? Oui, c’est possible! Dans la région Małopolska, il y en a même deux. Ce sont la mine de sel de Wieliczka et celle de Bochnia. Ici on ne soigne pas les malades grâce aux eaux minérales, mais on profite des propriétés bienfaisantes de l’air ! Sous terre, dans les salles creusées dans le sel, règne un microclimat particulier qui se caractérise par une grande contenance en minéraux.
Dans la mine de sel à Wieliczka, dans une des chambres située à une profondeur de 135m, se trouve un sanatorium spécialisé. Grâce aux particules minérales provenant du sel et suspendues dans l’air, dans une température stable d’une dizaine de degrés et dans des conditions de haute humidité de l’air, atteignant même 90%, un microclimat spécifique se forme. Les soins qui y sont pratiqués c’est la gymnastique respiratoire, les inhalations, les massages et à la surface on peut aussi profiter de différentes formes de physiothérapie.
Microclimat Air – un aérosol thérapeutique Allergies, maladies du système respiratoire Propositions culturelles et touristiques Wieliczka ne doit pas sa célébrité au sanatorium souterrain mais à sa mine de sel, inscrite sur la liste du patrimoine de l’UNESCO. La tradition d’extraction du sel à Wieliczka est très vieille et date au moins de 3500 av. J.-C. C’est vrai qu’à l’époque, les galeries souterraines ne furent pas creusées, mais on récupérait les saumures à partir des sources locales et on la faisait évaporer pour récupérer le sel. On sait pourtant que la construction de la mine de sel débuta au XIIe siècle, c’est alors qu’on creusa les premières galeries et chambres. La visite souterraine comporte 22 chambres les plus intéressantes, et parmi elles, la célèbre chapelle de Sainte Kinga avec ses retables en sel, ses bas reliefs et autres détails. D’après la légende, le sel de Wieliczka et Bochnia a été trouvé justement grâce à cette sainte princesse hongroise qui est devenue femme du prince de Cracovie Boleslas le Pudique. Avant son mariage, elle avait jeté sa bague dans une des mines de sel hongroises et après son arrivée en Pologne, elle a ordonné de creuser à un endroit qu’elle avait indiqué à Wieliczka. On avait alors découvert sous terre un bloc de sel qui contenait la bague de Kinga. C’est ainsi que la princesse offrit à sa nouvelle patrie un précieux cadeau : Gisement de sel. Dans la chapelle, on peut entre autres admirer une statue en sel du pape Jean Paul II et une sculpture en bas-relief en sel qui est une copie de la célèbre fresque de Léonard de Vinci La Cène. En sus du chemin touristique dans la mine, on peut aussi visiter la partie souterraine du Musée des Salines de Cracovie (Muzeum Żup Krakowskich). On y a exposé de nombreux objets, concernant l’histoire et d’anciennes techniques d’extraction du sel à Wieliczka. Il faut absolument voir entre autres d’énormes machines en bois servant à creuser. Outre le sentier touristique souterrain, on trouve à Wieliczka quelques autres monuments intéressants. Surtout on peut visiter la suite du Musée des Salines de Cracovie (payant), se trouvant dans l’ancien château des salines. La forteresse fut construite au XIVe siècle et était entre autres la demeure du żupan, c’est-à-dire du responsable de la mine dans l’ancienne Pologne. Actuellement, des expositions qui sont consacrées à l’industrie de mine de sel se trouvent dans le château, ainsi qu’une énorme collection de salières ! À la surface, à Wieliczka, il y a encore quelques lieux intéressants. Il faut citer le monastère de l’Ordre des Réformateurs du XVIIe siècle ou l’église en bois de Saint Sébastien de 1581. Les autres monuments sont l’église en style de classicisme de Saint Clément de 1805, les fragments des murailles de la ville du XIVe siècle ainsi que le palais classico-baroque des Konopki du XVIIIe siècle. Depuis Wieliczka, on peut se rendre à Dobczyce (16 km). C’est un village au bord de la rivière Raba qui repose aux pieds de la colline avec les ruines du château royal. Devant l’entrée au château se trouve un petit musée en plein air de l’architecture traditionnelle de la région. Sur la route pour Dobczyce, on peut s’arrêter à l’église de Dziekanowice, datant de la 2ème moitié du XIIe siècle. Une autre direction pour une excursion depuis Wieliczka est Niepołomice, éloigné de 12 km vers nord-ouest. Ici, le château royal de l’époque de la renaissance, construit au XVIe siècle, possède de magnifiques galeries dans la cour intérieure. Les intérieurs restaurés abritent un hôtel, un centre culturel et un musée intéressant. De l’autre côté de la place de marché en pavé à Niepołomice se trouve une église gothique du XIVe siècle, fondée par Casimir le Grand. Juste après la ville s’étendent de vastes forêts : Puszcza Niepołomicka qui est un endroit où on peut pratiques promenades pédestres ou à vélo. On peut parcourir la forêt le long des chemins en bitume, visitant de nombreux endroits liés à l’histoire des chasses royales (cette forêt fut l’endroit favori de beaucoup de monarques polonais). Au cœur de la forêt se trouve un centre d’élevage de bisons inaccessible aux touristes.